Haut de page
caruso colibri

Caruso24 - Destination Dordogne

Caruso 24 - Les bonnes adresses en Dordogne
ACCUEIL Caruso24 ACCUEIL  »  LE PÉRIGORD  »  Histoire du Périgord
Croisière fluviale Dordogne

Histoire du Périgord

Département de la Dordogne, Région Aquitaine

Histoire de la dordogne périgord

Histoire du Périgord
Dessin original de Annick Lacroix
Musée National de la Préhistoire
Le Musée National de la Préhistoire (Les Eyzies) abrite la collection la plus importante du monde d'objets lithiques ou osseux (-1 million d'années à -10 000).
Pays d'histoire
Forte de son passé, la Dordogne, après la ville de Paris, est le département le plus riche en monuments historiques. Véritable fresque de l'évolution de l'Homme à travers les âges, elle conserve une trace de chaque période de l'histoire : la Préhistoire, l'Antiquité gallo-romaine, l'ère chrétienne avec notamment le Moyen Âge, la Renaissance, le XVIIème siècle...
L'histoire du Périgord a commencé il y a près de 500 000 ans lorsque l'Homme préhistorique a choisi la Dordogne pour s'installer. Il a laissé derrière lui de nombreux témoignages de son occupation. Depuis, la Dordogne s'impose comme l'incontestable centre du monde pour les périodes de 300 000 à 10 000 ans avant JC. Elle recèle des miliers de gisements préhistoriques et près de la moitié des grottes ornées de France.
Grotte de Lascaux
Grotte de Lascaux (Montignac) : Aurochs représentés dans la grotte de Lascaux
 
A la rencontre de la préhistoire
Le périgord a été occupé par l'homme de facon continue au paléolitique (- 600 000 ans / - 40 000 ans). Si notre Cro-Magnon périgourdin semble bien jeune (- 35 000 ans) face au squelette de Tautavel (- 400 000 ans) et à Lucy, petite bonne femme de 3 millions d'années, il n'en reste pas moins la figure de proue du Périgord. Découvert aux Eyzies au milieu du siècle dernier, puis au Moustier, à la Férassie ..., il a drainé en Dordogne une foule d'archéologues et de chercheurs qui découvrirent dans la région l'un des plus riches gisements du monde.
Des deux cents sites répertoriés, les plus célèbres (Les Eyzies, La Madeleine, Le Moustier, La Micoque, Lascaux...) évoquent à eux seuls 200 000 ans d'histoire (le Paléolithique), 200 000 ans d'évolution qui allaient mener l'homme à maîtriser puis à perfectionner l'outil, à créer, conceptualiser et ritualiser.
En témoignent les silex plus ou moins grossièrement taillés, les blocs sculptés, les dessins et symboles recouvrant les parois d'innombrables cavernes et, surtout, le formidable bestiaire de Lascaux, dont la beauté n'a pas encore révélé son secret. Ce foisonnement d'oeuvres d'art, d'abris et de grottes s'échelonnant tout au long de la Vallée de la Vézère, site inscrit par l'UNESCO au patrimoine de l'humanité, ne surprend pas vraiment en regard de la beauté des paysages, des falaises surplombant rivières et plaines cultivées, des forêts denses et mystérieuses. Tout ici, jusqu'au sol nous livrant de merveilleux fossiles (oursins, coquillages, feuillages...), est imprégné de de l'âme de l'humanité, de la vie de la planète Terre.
- Le néolithique (3 000 ans av. J.-C.) : il correspond à la sédentarisation de l'homme et au développement de l'agriculture avec l'apparition du travail des métaux (cuivre, bronze, fer).
L'Antiquité
C'est à l'époque antique qu'est né le territoire des Pétrocores, proche des limites du futur Périgord. Après la guerre des Gaules, le territoire devint l'une des cités de la province romaine d'Aquitaine avec pour capitale Vésunna.
Vesunna se dote à cette période d'équipements urbains importants (aqueducs, amphithéâtres, etc.), dont on retrouve d'ailleurs certains vestiges dans l'enceinte actuelle de la ville de Périgueux.
Le Moyen-Âge
Les invasions des Alamans et des Francs ravagent la région et en 507 l'Aquitaine tombe aux mains des Francs, qui sous la conduite de Clovis conquièrent la Gaule. Au 9eme siècle les vallées de l'Isle et de la Dordogne sont dévastées par les Normands qui brûlent les églises et saccagent les monastères.
Au 10ème siècle les quatre baronnies du Périgord se mettent en place : Mareuil, Bourdeilles, Beynac et Biron. Le comté de Périgord passe à la maison des Talleyrand au 12eme siècle. Les abbayes de Cadouin, Sarlat, Boschaud et Chancelade sont fondées.
Érigé en comté au VIIIe siècle, il tomba sous la dépendance du duché d'Aquitaine et passa avec lui sous la dépendance de l'Angleterre, à la suite du mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec le roi Henri II Plantagenêt (1152).
En 1398, le roi de France déposséda le comte de Périgord de son fief, qui échut successivement à la maison d'Orléans, à celle de Penthièvre et à celle d'Albret, avant d'être incorporé au domaine royal par Henri IV (1607).
La révolution
En 1790, le Périgord fut détaché de la généralité de Bordeaux pour former la plus grande partie du département de la Dordogne.
 
 
MOTS CLEFS : Présentation du Périgord, dordogne tourisme découverte, tourisme en dordogne, Périgueux, Nontron, Brantôme, Ribérac, Sarlat, foie gras, truffe, châtaigne, noix, vins de Montbazillac, vins Bergerac.
DERNIÈRE MISE À JOUR : 13 décembre 2017 15:40